Analyse spatiotemporelle

En construction

Cette analyse permet de créer une vue spatiotemporelle constituée d'une carte et de graphiques temporels. Les cas sont regroupés en groupes spatiotemporellement proches et une couleur est associée à chaque groupe. Les couleurs sont reprisent sur les vues temporelles.

Rossy Q., Spatiotemporal analysis of forensic case data: a visualisation approach. Bulletin de la Société géographique de Liège 60, pp. 31-41, 2013.

Cette analyse est l'une des premières fonctionnalités développées dans le plugin (dès 2008). La structure des données dans Quantum GIS orientée sur l'analyse spatiale complexifie les interactions. En conséquence, il n'est pas possible d'effectuer des sélections temporelles ou des groupes temporels.Cette limite est importante! Mais depuis le développement de la fonction, plusieurs outils ont été développés pour faciliter ces analyses. En particulier Tableau Software permet des analyses beaucoup plus poussées. Il est donc recommandé de s'orienter vers ces outils... ;)

IMPORTANT: l'analyse spatiotemporelle ajoute des fonctionnalités qui ne sont pas enregristrables par Quantum GIS. En conséquence, il n'est pas possible de reprendre une analyse après avoir enregistré un projet. Il faut donc relancer la fonction pour continuer ou refaire une analyse!

Fonctionnement

Configuration

Exploitation des cartes générées

En effectuant un clic-droit sur une vue temporelle, il est possible:
- d'uniformiser les échelles Y
- de représenter les données de façon cumulative dans le temps
- de choisir une représentation cyclique ou linéaire.
- de modification le mode de calcul: les dates/heures de fin (2), de début (1) ou sur une valeur pondérée en fonction de l'intervalle
- de changer le type de graphique : lignes, histogrammes ou zones et de choisir de superposer ou non les graphiques
- d'afficher ou non la légende (en cliquant sur un des carré de couleur les données de la zones sont affichées ou non)

Sélectionner la couche de point créée. En cliquant-droit sur la carte, il est possible de créer des groupes d’après une sélection (Create group from Selection) ou d’assigner les points d’une sélection à un groupe existant (Assign Selection to group) ou de supprimer les groupes.

Note: pour que le menu apparaisse, il faut que le curseur visualist soit actif !

 

Croisements spatiotemporels (CrimeMatch)

Cette analyse permet de comparer deux jeux de données pour détecter des croisements spatiotemporels. L'algorithme détecte les événements spatiotemporellement proches entre les deux sets de données. La routine permet par exemple de comparer une liste de communications téléphoniques ou l'historique d'une balise GPS avec un ensemble d'événements criminels.

IMPORTANT: la recherche de croisements spatiotemporels ajoutent des fonctionnalités qui ne sont pas enregristrables par Quantum GIS. En conséquence, il n'est pas possible de reprendre une analyse après avoir enregistré un projet. Il faut donc relancer la fonction pour continuer ou refaire une analyse!

Fonctionnement

Image tirée de: Birrer S., Terrettaz-Zufferey A.-L., Croisement spatial et temporel de données issues d’activités délictueuses et d’appareils permettant une géolocalisation. L’apport de la théorie des graphes dans l’automatisation de la comparaison entre des données personnelles issues de téléphones mobiles ou de GPS et des infractions enregistrées par la police. Revue Internationale de Criminologie et de Police Technique et Scientifique LXI(4): 481-500, 2008.

 

A) Les distances spatiales entre les positions des événements dans les deux jeux de données sont calculées.

B) Les distances temporelles sont calculées entre l'ensemble des événements en prenant en compte des intervalles (date1/heure1 et date2/heure2 ou date/heure + durée)

C) Identifier les zones de croisements n'est pas une tâche facile. Par conséquent l'algorithme exploite un algorithme plus simple. Il détecte les points qui ne sont pas spatiotemporellement proches et les exclus: (1) si la distance spatiale est plus grande qu'un seuil paramétrable (max 10 km), (2) si la distance temporelle est plus grande qu'une seuil paramétrable (max 5 heures).

 

 

Configuration

1. Sélectionner les 2 couches à comparer

2. Indiquer les champs contenant les informations temporelles et le formatage des dates, heures et/ou durées

Les exemples ci-dessous présentent les configurations pour 3 types de données différentes:

Evénements                                                  Appels téléphoniques                                        Balise GPS

- Les événements possèdent une date/heure de début et une date/heure de fin

- Les communications téléphoniques sont définies par une date/heure et une durée

- Les points d'une balise GPS par une date et une heure. Indiquer un champ contenant la vitesse de déplacement permet à l'algorithme de chercher les croisements uniquement lorsque le véhicule est à l'arrêt (vitesse zéro). La date/heure de fin de l'arrêt est tirée du première point suivant ayant une vitesse non nulle.

Exploitation des cartes générées

La routine crée un dossier contenant 3 couches: (1) 2 couches de points contenant les événements spatiotemporellement proches, (2) une couche de lignes qui trace les relations entre les deux jeux de données.

Le panneau visualist intègre alors 2 curseurs de défilement pour modifier le seuil temporel et le seuil spatial

Lorsque l'un des curseurs est déplacé, une nouvelle couche de polygones apparaît. Elle représente l'ensemble des zones de correspondance. Suivant les cas, les zones peuvent se chevaucher bcp et rendre la viualisation peu illisible.

Le bouton Export permet d'enregistrer les liens détectés dans un format XML lisible dans Excel.

 

 

 

 

 

A l'exportation, cette fenêtre apparaît. Elle permet de modifier l'ordre des colonnes dans le fichier Excel.

Le fichier contient en plus 3 colonnes:

- Match : identifiant de la relation spatiotemporelle

- Temporal Distance : distance temporelle

- Spatial Distance : distance spatiale

 

Il est vivement recommandé de trier les colonnes par "End Date/Time" et "Match" pour faciliter la lecture du fichier.

IMPORTANT: lorsque l'analyse et faite avec l'historique d'une balise GPS, deux points sont exportés pour chaque correspondance: (1) le point de vitesse zéro et (2) le point suivant ayant une vitesse non nulle. La distance temporelle peut correspondre à l'un ou l'autre de ces deux points.